La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert de Joël Dicker, lu par De Montalembert

J’ai découvert Joël Dicker lorsqu’il est passé dans l’émission de Laurent Ruquier, On n’est pas couché sur France 2 (cliquez ici pour revoir l’émission).

J’ai forcément voulu en savoir plus car lorsque tout le monde encense un auteur ou un livre, cela donne envie d’en savoir plus.

L’histoire du livre

Je vis en Amérique depuis trois ans, j’aime donc forcément énormément ce grand pays. Joël Dicker l’aime aussi et cela se lit ! Il y dépeint une Amérique tourmentée par les scandales, de l’hypermédiatisation et du shame naming.

L’histoire commence par les turpitudes de Marcus Goldman, auteur à succès qui n’arrive plus à écrire un seul mot. Il est saisi par la peur de la page blanche. Il décide alors de retrouver son vieil ami, l’écrivain Harry Quebert.

C’était sans compter que ce dernier est maintenant accusé du crime d’une jeune fille de 15 ans, Nola. Marcus Goldman va alors tout faire pour sortir son ami du bourbier judiciaire dans lequel il est englué.

L’audio du livre

Quelle voix ! Un vrai bonheur. Thibault de Montalembert possède une voix profonde, aux graves très variées qui font de la lecture une mélodie très agréable. La lecture qui va accompagner l’histoire fabuleuse de Harry Quebert va vous faire palpiter et vibrer.

Il n’y a pas ici de véritable “jeu d’acteur” où chaque personnage serait incarné par Thibault de Montalembert. Non, nous sommes dans de la très belle lecture aux voix subtilement maîtrisées. A vous de voir si vous préférez l’un ou l’autre. Dans tous les cas, l’écoute de ce livre audio fut un vrai plaisir !

Ecouter un extrait

Extrait de La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert de Joël Dicker

Informations techniques

De : Joël Dicker
Lu par : Thibault de Montalembert
Durée : 21 h et 26 min
Date de publication : 29/03/2013
Langue : Français
Éditeur : Audiolib

Recommandation

Que sont ces recommandations ?

1 Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.